Comment les start-up françaises peuvent booster leur compétitivité ?

Posted by Léa Jacquier on 13 nov. 2020 15:31:58
Léa Jacquier

compétitivité startup françaises

L’innovation ayant un lien direct avec la croissance de l’économie, il est central d’avoir un environnement propice au développement des start-up. Mais quelles sont les mesures mises en place en France pour favoriser l’innovation ? Et quels sont les leviers que ces entreprises à forte croissance ont à leur disposition pour améliorer leur compétitivité ? On répond à vos questions dans notre blog !


SOMMAIRE


États des lieux de La French Tech

Dans le Global Innovation Index, la France figurait en 2019 en 16ème position au niveau mondial, et sur le territoire européen en 9ème position. Bien que la crise du Covid-19 ait frappé de plein fouet l’économie française, en 2020, elle monte à la 12ème position du Global Innovation Index, et gagne même une position en se situant 8ème au niveau européen.

Dès 2019, une série de mesures a été établie pour encourager la French Tech à atteindre l’objectif des "25 licornes en 2025” fixé par Emmanuel Macron. Le gouvernement mobilise 5 milliards d’euros pour le financement des start-up en late stage, c’est-à-dire qui ont déjà atteint leur seuil de rentabilité. Cette somme est mise à disposition en majeure partie par des assureurs, mais aussi d’autres acteurs de la scène de la fintech, tel que BPI France.

Pourquoi ? L’idée est d’encourager le monde de l’innovation, en facilitant le financement de ces entreprises technologiques. Le manque de financement ou de facilités de financement étant le premier frein à l’innovation, cette sécurité qu’offre l´Etat donne une réponse à l’un des défis de taille de la French Tech.

French tech

La création en 2019 du Next40, un indice boursier équivalent au CAC40 mais réservé aux scale-up, est aussi l'un des éléments de réponse au développement de cet écosystème. Le Next40 est un classement annuel de 40 entreprises valorisées à plus d’un milliard de dollars, ayant réalisé une levée de fonds supérieure à 100M€, et de celles dont le modèle économique a été validé.

On observe aussi la création d’un second classement national annuel de 120 start-up. Celui-ci réunit le Next40, 40 start-up ayant réussi une levée de fonds supérieure à 20M, et 40 autres sélectionnées celles-ci sur un critère de croissance.

De telles mesures favorisent la création d’un environnement financier sûr et propice au développement du "génie" français. Il est tout indiqué pour instaurer un climat de confiance et favoriser les investissements. Parallèlement, c’est un coup de pouce de taille pour la création d’une culture de l’entreprenariat et de l’innovation. On parle de 4ème révolution technologique, et il s’agit de prendre le train en marche.

 

Quels sont les défis qui attendent les start-up à horizon 2021 ?

Comme mentionné précédemment, le défi le plus important pour la scène française de l’innovation est le financement. Bien que le contexte économique n’ait pas été favorable depuis début 2020, on observe que globalement les levées de fonds n’ont cessé d’augmenter depuis 2018.

En 2018, ce sont 3,6 milliards qui ont été récoltés. En 2019, ce chiffre a augmenté de plus de 40% selon le média Maddyness pour atteindre 4,5 milliards d’euros. Pour 2020, malgré une année gâchée par le Covid-19, les start-up françaises arrivent à tirer leur épingle du jeu pour attirer les investisseurs. On notera un effort tout particulier pour les secteurs medtech et biotech.

levées de fonds

Un des principaux défis des jeunes pousses, comme le soulignait déjà Les Echos en 2017, est d’arriver à innover tout en restant connecté à la réalité. Ce qui donne de la valeur à l’innovation est son application à l'humain. C’est aussi sa capacité à améliorer la qualité de vie. La réussite d’entreprises technologiques telles que Blablacar ou bien Doctolib réside dans la monétisation d’un service essentiel, et de la vie quotidienne des Français.

Enfin, pour qu’une start-up arrive à passer le seuil de rentabilité, il faut certes de bonnes idées, un financement initial, et les levées de fonds, mais aussi, et surtout, des processus de travail optimisés pour être en mesure de croître rapidement et se concentrer sur l’essentiel : l’innovation et la stratégie.

 

Digitalisation et automatisation des processus pour favoriser la croissance

Sur la plateforme Medium, on peut lire l’expérience de l’équipe d’Ignition Program : “Nous avions le sentiment d’avoir de plus en plus le nez dans le guidon, de faire toujours plus de trucs récurrents sans n’avoir plus aucun temps pour nous concentrer sur les sujets importants, cruciaux pour notre croissance.”  Pour y remédier, ils ont donné naissance aux Killing Sessions : un brainstorming pour identifier ces processus chronophages et les éliminer

Pour éviter les tâches chronophages, de nombreuses best pratices existent déjà : centraliser les informations, uniformiser les méthodes de travail, utiliser des outils de travail collaboratif… Mais la plus importante pour atteindre cet objectif et améliorer la productivité reste d’automatiser au maximum les processus, et cela passe par leur digitalisation !

signer tablette

Si l’on prend l’exemple de la signature de contrats, les bénéfices de la dématérialisation sont évidents ! Cela n’a plus de sens en 2020 d’imprimer des contrats pour les signer, puis de les scanner pour les renvoyer par e-mail. Facilement 10 minutes de perdues... alors qu’aujourd’hui vous pouvez signer en ligne des contrats en quelques secondes, où que vous soyez. 

Utiliser une solution de signature électronique va permettre à vos équipes RH, administratives ou commerciaux d’améliorer l’efficacité de leurs processus de gestion de contrats :

  • Fin des tâches chronophages et répétitives liées à la gestion documentaire sur papier : impression, numérisation ou encore envoi par courrier des contrats ;
  • Automatisation du processus : envoi, suivi, rappel, archivage, etc. Moins de tâches manuelles, c’est aussi moins de risques d’erreurs ;
  • Accélération du processus de contractualisation : possibilité de signer immédiatement dès réception du contrat, sans contraintes... Fini les délais inutiles.

Vos équipes vont pouvoir travailler de manière plus efficace. La signature électronique de contrats va permettre de libérer du temps, notamment pour des équipes souvent réduites en start-up, qui vont pouvoir se concentrer sur leur cœur de métier et faire croître l’entreprise : point crucial pour les start-up en early-stage pour qui le temps peut jouer.

 

Le Start-up Program de Signaturit pour soutenir les start-up françaises dans leur développement

Aujourd’hui, vous l’aurez compris la digitalisation et l’automatisation des processus est plus que jamais cruciale pour assurer une croissance rapide, et la dématérialisation de la gestion de contrats en fait partie. C’est pourquoi Signaturit a décidé de créer son Start-up Program pour soutenir les start-up françaises dans leur développement. 

Concrètement, nous offrons un accès gratuit d’un an à notre solution de signature électronique pour permettre aux start-up de faire signer tous leurs contrats en ligne, simplement et rapidement ! 

Ce programme s’adresse aux start-up en early-stage, ayant moins de 3 ans d’existence et ayant reçu moins de 3 millions d’euros de levées de fonds. 

COMMENT PARTICIPER AU PROGRAMME ? Remplissez le formulaire sur cette page, et nos équipes reviendrons vers vous sous 48h !

Startup Program Signturit

Vous avez également la possibilité d’essayer gratuitement notre solution de signature électronique avancée pendant 7 jours. Vous pourrez utiliser toutes nos fonctionnalités et les tester dans VOS processus internes. Vous verrez ainsi comment dématérialiser et rationaliser les processus de votre entreprise.

Tags: Start-up

Inscrivez-vous à notre newsletter

Derniers posts