4 min

Comment marche la signature électronique ?

comment marche la signature électronique

Si vous n’avez encore jamais eu recours à la signature électronique, vous en avez sans aucun doute déjà entendu parler. En effet, cet outil technologique se démocratise petit à petit dans le monde des entreprises, accompagnant leur transformation digitale. Mais savez-vous exactement ce qu’est une signature électronique et comment cela fonctionne ? Dans cet article, nous vous donnons les informations essentielles sur le sujet, pour que vous puissiez, comme de nombreuses entreprises, mettre en place cette solution d’avenir incontournable.

 

SOMMAIRE

 

Qu’est-ce que la signature électronique ?

Contrairement aux croyances populaires, il est important de noter qu’une signature électronique ne consiste pas à scanner une signature manuscrite.

La signature électronique est un procédé technique et juridique par lequel un signataire appose son accord à valeur juridique sur un document électronique. Il s’agit d’un outil technologique devant respecter un ensemble de normes fixées par les autorités européennes et françaises.

 

New call-to-action

 

Comment fonctionne le procédé de signature électronique ?

 

Comment envoyer un document à signer avec Signaturit ?

Pour envoyer un document à signer électroniquement à un client, à un prestataire, ou encore à un employé, vous devez disposer d’un logiciel de signature électronique. À partir de ce dernier, vous pouvez configurer l’envoi du document :

  1. Vous téléchargez le document à signer.
  2. Vous configurez le document en positionnant le champ de signature. Vous avez également la possibilité d’ajouter d’autres champs à remplir par le signataire : nom, date, nom de l’entreprise, etc.
  3. Vous ajoutez l’adresse e-mail du signataire.
  4. Vous personnalisez le message de l’e-mail que recevra le signataire. 
  5. Vous envoyez la demande.

 

Comment signer le document en ligne avec Signaturit ?

Pour signer électroniquement un document, vous n’avez pas besoin d’installer de logiciel ou encore de télécharger une application. Vous avez juste besoin d’un appareil connecté à Internet : ordinateur, tablette ou smartphone. Voici les étapes à suivre pour signer un document :

  1. Le signataire reçoit un e-mail avec un lien vers le processus de signature.
  2. Il lit le document et remplit les champs nécessaires (nom, prénom, etc.), le cas échéant.
  3. Il signe en dessinant le tracé de sa signature avec une souris, son doigt ou un stylet, selon l’appareil utilisé.
  4. Il valide le processus de signature.
  5. Il reçoit une copie par e-mail du document signé.

how_to_sign_mobile_FR2

➡️ En savoir plus sur le fonctionnement de notre solution de signature électronique avancée

 

La signature électronique est-elle légale et sécurisée ?

Oui et oui !

La signature électronique est légale dans l’Union européenne et donc en France. Elle est encadrée par le Règlement eIDAS au niveau européen, et plus spécifiquement en France par les articles 1366 et 1367 du Code civil.

 

En outre, la signature électronique est sécurisée. Le processus garantit :

  • L’identification du signataire, à savoir que le signataire est bien la personne qu’elle prétend être ;
  • L’intégrité du document signé, à savoir que les données du document n’ont pas été modifiées depuis le moment où il a été signé.

 

Chez Signaturit, nous garantissons les deux points précédents de la manière suivante :

  • Afin d’identifier le signataire, nous obtenons la géolocalisation au moment de la signature, les adresses IP d’origine et de destination de la demande, la date et l’heure de la signature et les données biométriques du tracé du signataire (pression, vitesse et accélération) ;
  • Pour garantir une intégrité absolue, nous chiffrons le document et incluons un horodatage qualifié.

 

New call-to-action

 

Quels types de documents puis-je signer avec la signature électronique ?

Il est aujourd’hui possible et légal de signer électroniquement tout type de documents et de contrats au sein d’une entreprise, quel que soit le secteur ou le service. 

Voici quelques exemples de documents par service :

Ressources Humaines

Promesse unilatérale

Contrat de travail

Accord de confidentialité

Attestation de remise de matériel

Avenant

Solde de tout compte

Équipes commerciales

Contrat de prestation de service

Contrat de sous-traitance

Contrat de distribution

Contrat de partenariat

Bon de commande

Devis

Services juridiques

Contrat de sous-traitance de données personnelles

Procès-verbal d’assemblée générale

Code d’éthique

Rapport d’audit

Contrat de cession de droit à l’image

 

Et quelques exemples de documents par secteur :

Immobilier

Compromis de vente

Contrat de gestion

Bail locatif

Bail commercial

État des lieux

Mandat de vente

Assurance

Ouverture de compte

Police d’assurance

Assurance-vie

Report de crédit

Mandat SEPA

 

Éducation

Contrat d’inscription

Convention de stage

Règlement intérieur

Feuille d’émargement

Procès-verbal de jury d’examen

 

Vous pouvez donc décider de dématérialiser tous vos processus de signature, ou alors de commencer pas les contrats ayant le plus d’enjeux pour votre entreprise, pour assurer leur signature à temps, de manière simple et efficace.

 

Comment choisir mon prestataire de signature électronique ?

Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions de signature électronique sur le marché, et il peut être difficile de choisir celle qui vous convient le mieux. 

Avant de vous lancer dans une analyse détaillée des logiciels, vous devez vous assurer que les prestataires sélectionnés soient certifiés eIDAS, à savoir que leurs services soient conformes au Règlement européen eIDAS.

Pour information, l’Union européenne tient à jour une liste des Prestataires de Services de Confiance Qualifiés, dans laquelle vous pouvez retrouver Signaturit : https://webgate.ec.europa.eu/tl-browser/#/tl/ES/28 

En outre, il est également important de bien analyser vos besoins en amont. Pour cela nous vous recommandons de rédiger un cahier des charges détaillé, notamment pour définir les processus de travail et les flux de signature de documents que vous souhaitez mettre en place. Dans cet article, nous vous présentons les 3 critères principaux à prendre en compte au moment de la rédaction du cahier des charges et les questions essentielles à vous poser.

Une fois votre projet bien structuré, vous pouvez alors commencer votre analyse des différents logiciels, pour bien comprendre les spécificités de chacun. Voici quelques points importants à prendre en compte :

  • La technologie, par exemple : Est-ce un logiciel SaaS ou On-promise ? Est-ce que le prestataire dispose d’une API ?
  • Les solutions, par exemple : Quels types de signature électronique offre le prestataire ? Offre-t-il des solutions complémentaires qui pourraient être utiles dans le futur ?
  • Les fonctionnalités, par exemple : Le logiciel propose-t-il les fonctionnalités me permettant d’optimiser au maximum mes processus de signature (modèles de document, rappels automatiques, champs personnalisables, envoi groupé, etc.) ?
  • L’expérience utilisateur, par exemple : Le logiciel est-il user friendly ? L’expérience de signature est-elle intuitive ?

 

➡️ Pour en savoir plus, découvrez notre article : Comment choisir son prestataire de signature électronique ?

 

Conclusion

Vous avez maintenant une meilleure idée du fonctionnement de la signature électronique ! Pour aller plus loin, deux options s’offrent à vous maintenant :

  • Téléchargez notre livre blanc d’introduction à la signature électronique pour approfondir vos connaissances (formulaire ci-dessous).
  • Testez gratuitement notre plateforme de signature et envoyez votre 1er document à signer en ligne.

À vous de voir si vous êtes plutôt théorique ou pratique !

 

👇 TÉLÉCHARGEZ NOTRE LIVRE BLANC : Introduction à la signature électronique

Commentaires